Un témoin fait des révélations sur les raisons de l’accident meurtrier à Porokhane

0
63
accident de la circulation

accident de la circulation

Avec un bilan lourd de neuf (9) personnes décédées et plus d’une trentaine de blessés, l’accident meurtrier qui a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi commence à livrer ses petits secrets. Cheikh Ndiaye, un des rescapés, s’est confié à nos confrères de L’Observateur. Occasion dont il a profité pour, notamment, chargé le conducteur du car « Ndiaga Ndiaye ». Récit.

« Je m’appelle Cheikh Ndiaye, j’ai 32 ans et j’habite à Keur Madiabel, dans le département de Nioro. Je suis célibataire sans enfants. J’ai pris place à bord du véhicule Ndiaga Ndiaye, à hauteur de keur Ayip pour me rendre à prokhane. Le chauffeur roulait à vive allure. J’étais assis devant, à ses côtés. D’ailleurs au moment de l’accident, j’ai tenté de le prévenir, mais il portait des écouteurs. Il ne m’a pas entendu. J’ai insisté à deux reprises pour lui signaler la charrette qu’il était devant nous, mais rien n’y fit. Il ne m’entendait pas.

Il y’a certes la volonté divine, mais ce qui s’est passé relève de l’indiscipline et du manque de concentration des chauffeurs de routes. En voulant éviter la charrette, il a perdu le contrôle du véhicule et est aller heurter le bus qui venait dans l’autre sens. C’était l’enfer. Les chauffeurs doivent faire attention. Comment peut-on conduire avec les écouteurs à l’oreille ? Les autorités doivent renforcer le contrôle sur les routes avant, pendant et après les événements ».

 

galsen221