Setting de la coopérative d’habitat des travailleurs de l’UCAD de Keur Massar pour réclamer leur cité, UCAD 4.

0
66
ucad4

ucad4Le problème foncier de la cité dénommée UCAD 4 est loin d’être terminé avec l’implication de toutes les universités du pays dans le combat. La coopérative d’habitat des travailleurs de l’UCAD sise à Keur Massar viennent de recevoir un appui de taille avec la coalition des syndicats des universités « Cosu ». Une entité qui regroupe le Saes, Satuc, Sudes /Esr et le Stesu pour renforcer la force des travailleurs de l’UCAD.

En setting ce vendredi à Keur Massar, pour dénoncer ce qu’ils qualifient comme étant « des injustices innommable et répétées à savoir : la destruction de construction déjà réalisé, la vente de leurs parcelles, des menaces de morts et même des emprisonnements » a déclaré Yaya Ndiaye secrétaire général du syndicat autonome des travailleurs des universités.
Dans la même mouvance le docteur Yankoba Seydi du Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur à Dakar ajoute que « L’implication de personnalités nichés au sommet de l’état n’est plus à démontrer et la protection de malfaiteurs au détriment d’honnête travailleurs ». Il indique que le décret présidentiel qui a attribué ces terrains aux travailleurs de l’Ucad contre signé par le Premier Ministre à l’époque actuellement Président de la République connait bien l’origine de ces terrains, car il s’est même prononcer là-dessus lors de sa venue à l’université et ils attendent sa réaction.
Par ailleurs la CoSu réclame fermement la finalisation de la procédure d’immatriculation du site et la création du bail demandé depuis 2007 comme le stipule le décret présidentiel 2006-374 du 24 avril 2006 .Elle exige aussi la sécurisation des résidents du site contre les agressions répétitive de tiers installés librement dans la site et prend à témoin l’opinion publique nationale et internationale sur ce qui adviendra, car il n’est plus question de laisser ces plus de 400 pères et mères de famille expropriés de leur terres.

 

MAME SOKHNA BADJI