Querelles de Tendances au sein de L’APR Keur Massar au lendemain de la victoire Macky SALL.

0
25
aldo-dia

aldo-diaUne course frénétique en vue  des places à la première loge semble animer le quotidien de l’APR à Keur Massar. Dans la communauté les hostilités ont commencé et chacun semble avoir déjà choisi son camp. Les  jeux sont ouverts, la spéculation est dépassée, l’heure est à  la récolte ; mais qui sont les protagonistes que cette lutte quelque peu impitoyable opposent ? Deux entités de forte envergure remplissent le paysage de l’APR dans la commune, et la confrontation serait imminente.

Deux camps sembleraient se mètrent face à face :
Il y’a d’un coté en faction la Coordinatrice Communale de l’APR Aissatou Daouda DIA, qui serait l’une des première propagandistes du parti à Keur Massar ; à ses coté Mme Kardiatou GUISSE très fidèle à Mme DIA, et Ousmane SARR le leader des jeunes dans la section APR Keur Massar. Ces derniers disent que « nous militons depuis l’époque où Macky animait des meetings avec une centaine de personne. » Ils auraient  assisté aux balbutiements du parti, par conséquent  disent  être ceux qui ont allumé la flamme de l’APR qui s’est embrasée dans la localité atteignant des proportions énormes.
 Cependant leur  talon d’Achille pourrait  être leur bas niveau d’instruction. Cela serait peut-être  une infortune qui pourrait les précités dans le guet-apens que leur tend les velléités des nouvelles tendances.

Et de l’autre Côté, il y’a Mr Matar DIOP alias Aldo. C’est un homme très connu dans la commune, il est dans les associations sportives et culturelles, il opère également dans la lutte. Son aura est très remarquable. Cet homme est un ancien motard de la police, qui a eu à  baliser les routes pour Macky SALL au temps où il était encore Premier Ministre. Voila qui le rapprocherait peut-être de ce dernier, de plus Aldo a eu aussi à enflammer une foule importante au meeting des 48heures de l’APR, où était présent Macky SALL, cela lui aurait on ne peu plus ouvert l’appétit.
Quelles seraient les ambitions du camp de la Coordinatrice Communale de l’APR en perspectives? Malgré ce handicap d’être moyennant illettrée, elle a confié que  « j’entends occuper les premiers rôles, bien que je ne peux pas vous dire qui sera à la tête de la liste dans la commune, ou ceux qui seront ses colistiers, mais tout de même je reste très spectative ». Ma parole aurait-elle des appréhensions à propos de l’homme redouté de Keur Massar Village ? Il semble que non ! Parce qu’elle pense que  « Matar DIOP alias Aldo est un gentilhomme plein de bonne volonté, qui n’a pas hésité à venir  en aide au parti, allant même jusqu’à créer des comités dans la localité. »
La place ou le rôle de Aldo dans l’APR Keur Massar doit être spécifié? MR Seydina Ben KHATAB NDOYE, enseignant à l’Excellence et militant de l’APR, concomitamment gendre d’ALDO, le désavoue. Au point d’affirmer sur un ton péremptoire  « je  nie catégoriquement l’existence des comités crées par Aldo, et au cas où il y en aurait je leurs privent de toute légalité, il n’est même pas membre de l’APR » Martèle le sir. Aussitôt nous avons interpellé Aldo au téléphone afin  qu’il apporte la lumière sur ces dénégations, mais ce fut sans succès, car ce dernier n’a pas voulu nous répondre ; mais il nous a lâché «  je n’ai rien à faire de ces dires »
Or ces paroles de MR NDOYE ont été démenties par Mme Ndeye FALL commissaire politique départemental de l’APR.
 Les comités de Aldo seraient-ils illégaux ? Mme la commissaire avance que « c’est en ma présence et sous ma supervision que les 5 comités de Aldo ont été établis, par conséquent ils sont tous légaux » De ce fait elle considère Aldo comme un membre à part entière de l’APR.

Quant nous sommes allés au niveau de la permanence de l’APR toujours à Keur Massar ; nous y avons trouvé Mexan KABOU responsable au niveau local, également membre de la Cordination des Cadres Républicains (CCR).Il nous a appris que l’APR en tant que parti n’a aucune structuration à Keur Massar, il n’y a que des responsables de comités comme il en est un, ils se réunissent le premier dimanche de chaque mois pour discuter de la marche  des différents comités, et ils font des collectes pour payer la location de la permanence … Ce dernier reconnait que le manque de structuration pourrait bien créer des problèmes au sein du parti à Keur Massar, mais selon lui c’était une stratégie pour fédérer tous les membres car la structuration avant pouvait occasionner des frustrations une chose dont-ils n’avaient nullement besoin. Mr KABOU est catégorique  « je démens formellement que Aldo ait pu avoir un apport important sur la victoire de Macky à Keur Massar. »
Les querelles de tendances se dessinent petit à petit.

Dans la cour des grands la compétition est très ardue, et les moins lotis d’expédients, de sagacité, de compromission pour des fins stratégiques sont voués à la sujétion des plus habiles, ou pire à la disparition.

Moustapha KORERA, KEURMASSAR.INFO
[email protected]