Macky Sall clôture les 48H de L’APR à Grand Médine

0
55
apr-gm-01
Macky Sall clôture les 48H de L'APR à Grand Médine

apr-gm-01Les 48 heures de L’APR à Keur Massar étaient un prétexte pour Macky SALL, ancien président de l’assemblée national et ancien membre du parti Démocratique sénégalais, de rendre des visites de proximité aux membres de son parti organisés en comité et répartis dans les différents quartiers de Keur Massar.
Grand Médine a été la dernière étape de ce périple de deux jours. Mais le choix de ce quartier n’était surement pas fortuit. En effet nous avons trouvé sur place pas moins de cinq comités APR avec à leurs têtes leurs présidents Respectifs à savoir Moustapha MBENGUE, Cheikh DIOP, Ibrahima SEYDI, Présidents de Comité au quartier Grand Médine, Ndeye NDIAYE présidente de comité à la cité  Sotrac et Seynabou SENE présidente de comité au quartier Arafat.
C’est vers 18h53 que la caravane de Macky SALL est arrivée sur place en provenance des quartiers « Aladji Paté » et « Diam Wélli ». Dans la délégation de L’APR nous avons noté la présence de Mbaye NDIAYE ancien Maire des Parcelles Assainies et de Mme Badiane responsable nationale des femmes de L’APR. Tout ce beau monde fut accueilli par des militants en liesse mais aussi par les notables du quartier et des environs. Ainsi nous avons pu noter la présence des imams MBENGUE, BA, NIANG, des chefs de quartiers Ousmane NDIAYE, Diéguéne SENE, Ousseynou BEYE mais aussi Moctar DIOP alias Aldo Président de l’Ecurie Keur Massar Mbolo.

 

Prenant la parole l’organisateur de la manifestation M. Moustapha MBENGUE a d’abord souhaité la bienvenue au secrétaire général de L’APR avant de lui dresser un tableau de la situation de L’APR à Keur Massar qui selon lui est dans une courbe ascendante. Les autres militants qui ont pris la parole ont appelé leur secrétaire général, une fois élu en 2012, à se pencher sur les problèmes de la  commune d’arrondissement qui sont selon eux presque partout les mêmes: Mauvaise état des routes, manque d’éclairage, l’enclavement de certains quartier, la pollution avec la décharge de Mbeubeuss qui a fini de contaminé la nappe phréatique, l’inondation de certains quartier qui a poussé plusieurs familles à déménager. En guise de réponse aux doléances des intervenants Macky SALL à d’abord fustigé le pilotage à vue du gouvernement actuel avant de promettre d’apporter des solutions étudiées et concertés aux problèmes de la banlieue.

 

apr-gm-02