La Chambre africaine de l’énergie nomme un nouveau Comité consultatif pour soutenir la relance de l’exploration en Afrique

La Chambre africaine de l'énergie nomme un nouveau Comité consultatif pour soutenir la relance de l’exploration en Afrique

Les membres du comité d’exploration accumulent des décennies d’expérience de travail dans l’industrie de l’exploration et comprennent

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 29 juillet 2020/ — L’industrie de l’exploration a été la plus touchée par la pandémie de Covid-19 et la chute historique des prix du pétrole qui a suivi. La plupart des programmes d’acquisition sismique et de forage exploratoire ont été suspendus ou complètement annulés en raison de la détérioration des conditions du marché. Alors que l’industrie a entamé sa lente reprise, l’impact de la crise de 2020 sur les activités d’exploration en Afrique se fera encore plus sentir à long terme. Afin de conseiller les acteurs publics et privés sur la voie de la reprise pour l’industrie de l’exploration, la Chambre africaine de l’énergie (https://EnergyChamber.org/) est ravie de nommer un comité consultatif sur le sujet, composé de :

Folarin Lajumoke, Vice Président – Afrique, ION

Mark Romanchock, Géologiste principal, Samara Geosciences, LLC

H. Daniel Hogan, Directeur général – Lukoil International Upstream West

Robert Erlich, Partenaire et Directeur exécutif – Amont, Cayo Energy LP

Peter Ntephe, PDG, ERHC Energy

Les membres du comité d’exploration accumulent des décennies d’expérience de travail dans l’industrie de l’exploration et comprennent l’importance de maintenir les programmes sismiques et les forages exploratoires pour préserver l’avenir de l’industrie.

En collaboration avec son nouveau comité d’exploration, la Chambre africaine de l’énergie travaillera sur une feuille de route pour la reprise de l’exploration. Alors que les marchés de l’énergie deviennent de plus en plus compétitifs et que de nouvelles frontières émergent chaque année, la nécessité pour les juridictions africaines de rester compétitives et d’attirer des capitaux et des technologies sur leurs superficies est plus importante que jamais.

« L’Afrique reste l’une des régions les moins explorées de la planète, mais où parier sur l’exploration s’est avéré un énorme succès. Des découvertes récentes au Sénégal ou au Mozambique ont montré les récompenses que les explorateurs obtiennent en pariant sur l’Afrique. Nous devons travailler sur un dialogue plus fort pour rendre nos bassins sédimentaires compétitifs et attrayants pour les explorateurs, et pour faire remonter le nombre de puits de forage sur nos blocs », a déclaré Nj Ayuk, président de la Chambre africaine de l’énergie.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Voir le contenu multimédia

SOURCE
African Energy Chamber