Keur massar : un point de rencontre épouvantable

0
68

Pas besoin de description, l’image parle d’elle-même, le rond-point de keur massar un bouchon infranchissable aux heures de descente. La commune de keur massar, créé en 1996, fait partie du département de Pikine, et est la plus vaste et la plus peuplée des communes. Elle prend de la valeur ces dernières années avec de nouvelles infrastructures et de nouvelles habitations. Mais ce qui est de plus en plus inquiétant c’est l’accès au sein de la commune surtout à partir de 18H jusqu’à 21h.
Le rond-point de keur massar, est infranchissable à ces heures, d’autant plus qu’il vient d’être aménagé, c’est à se demander s’il n’était pas mieux de ne pas le réaliser ou bien même un pont ne serait-il pas mieux pour satisfaire la population?
« Les cars ‘’Ndiaga ndiaye’’ ont parfois la salle habitude de faire descendre leurs clients sur la route ou sur le rond-point. C’est vraiment difficile de descendre tard et de marché de le fin du foret au centre de keur massar avec la fatigue et tout », se lamente Fatima, une étudiante. Elle déplore l’insécurité sur la route, la foule qui a une même destination mélangé aux voitures qui avance lentement. De même, les chauffeurs vivent un calvaire quotidien sur cet unique passage, Amadou un chauffeur de clando parle de l’impatience des conducteurs qui ne se tolèrent pas. Ils fustigent aussi l’étroitesse des rues tout en appelant à l’aide la mairie pour qu’il trouve une solution face à ce bouchon qui leur retarde dans leur travail. Les opinions ne sont pas en reste, selon ce doyen rencontré sur la place publique : « keur massar est une porte où quatre chemin se rencontre, celui venant de Dakar, de ‘’Niague’’, de Malika et de ‘’Jaxaay’’ c’est pourquoi le soir c’est un peu bouché ». dit-il. Il propose l’aménagement d’un pont qui pourrait alléger les routiers.

Tarsanga