Géographie

0
85

La commune d’arrondissement de Keur Massar est située à l’ouest du Sénégal, précisément dans la banlieue de la capitale Dakar, en bordure de la route des Niayes qui traverse la localité.
    
La commune, d’une superficie de 22 km², a la forme d’un polygone qui est limité à l’est par le département de Rufisque, à l’ouest par les communes d’arrondissement de Yeumbeul Nord et Sud, au nord par la commune d’arrondissement de Malika, au sud par la réserve forestière de Mbao.

La commune dispose d’importantes réserves foncières relativement aux autres communes environnantes de la ville de Pikine. Les réserves actuelles sont estimées à 54 hectares.

La topographie à l’instar de celle de la région est plate avec des pics autour de +16m par rapport au niveau de la mer. On note deux cuvettes au nord-est.
La pédologie de la zone est constituée essentiellement de sol dior (sols ferrugineux non lessivés) propice à l’agriculture et à l’habitat. Cependant il existe une zone marécageuse  aux environs du lac de Mbeubuess. Autour du lac, les sols sont salés et hydro morphes.

Le climat de type subcanarien, avec un alizé maritime de décembre à juin, est caractérisé par  une isotherme moyenne annuelle de 25°C pour une amplitude thermique annuelle de l’ordre de 10°C.
Les maxima interviennent en mai-juin et juillet juste avant le début de la saison des pluies et les minima sont observés en décembre janvier durant l’hiver et au mois d’août quant la pluviométrie culmine. Mais ce dernier minimum est très peu marqué à cause de la faiblesse de la pluviométrie.
L’isohyète moyen annuel s’inscrit entre 400 et 500 mm/an pour une saison pluvieuse de trois mois.

Compte tenu de la nature du relief plat et de l’hydrologie du site (absence de cours d’eau permanent), la végétation du site résulte essentiellement de l’influence des facteurs climatiques.

Ainsi, la végétation est clairsemée, contrastant avec la réserve forestière de Mbao jouxtant au sud le territoire communal. De ce fait, la faune est presque inexistante, se résumant pour l’essentiel à des rongeurs et quelques reptiles.
Ainsi, la végétation est dominée par des Acacia          (Neem) et un tapis herbacé composé de Cram-Cram (Cenchrus Bifflorus).

L’hydrographie communale est dominée par le lac salé de Mbeubeuss auquel il faut ajouter les marigots temporaires occasionnés par les inondations qui se produisent occasionnellement au nord-est de la commune faisant de cette partie une zone maraîchère.

Le réseau de routier connaît déjà un tracé pour la plupart du temps, cependant seuls trois axes ont été stabilisés. Il s’agit de :
L’axe bitumé Nord – Sud entre Niakoul rab et Nationale 1 (route des Niayes)
L’axe Ouest – Est Malika et Rufisque Est ( en mauvais état)
Le troisième axe voie passe le village de Boune, plus fréquenté en bon état
On peut aussi noter un grand carrefour à hauteur du siège de la SEDIMA et à partir duquel se font des départs suivants les trois axes cités ci-dessus.