Gamou Boye ancien maire de Keur Massar : ‘’Avec 700 millions de recettes par an, Moustapha Mbengue n’a fait que paver quelques rues et monter des lampes’’.

0
52
gamou boye

gamou boyeL’ancien maire libéral de Keur Massar Gamou Boye est sorti du silence dans lequel il s’était emmuré depuis un certain temps. Dans un entretien accordé à keurmassar.info l’ancien maire est revenu sur plusieurs questions notamment sur son avenir politique mais aussi sur le bilan à mi-parcours du maire Moustapha Mbengue et l’épineuse question du foncier à Keur Massar.

Depuis un certain temps on vous voit plus dans la scène politique. Qu’est ce qui explique votre retrait ?
Je suis occupé par mes activités personnelles, plus exactement par mon business si je peux m’exprimer ainsi. Pour le moment j’ai mis en suspens mes activités politiques. Néanmoins je suis en parfaite symbiose avec mes militants et sympathisants. A chaque fois qu’ils ont besoin de moi je réponds présent. Mais la politique proprement dite c’est-à-dire allez à des réunions ou des meetings, je ne le fais plus.

 

Peut-on en déduire que Gamou Boye a quitté le Parti Démocratique Sénégalais ?
C’est évident que j’ai quitté PDS. Ce sont les textes du Parti qui m’ont exclu. Car selon le règlement du Parti un membre ne peut pas aller aux élections contre le parti. Et moi lors des élections locales passées j’ai compéti contre le PDS. Je suis parti aux élections avec le REVE (Rassemblement pour l’Ethique et les Valeurs Emergeantes), un parti politique dont le secrétaire général, Abdourahmane Dabo, est un ami à moi. C’est vrai que certains ne respectent pas les textes du parti mais moi j’ai préféré me plier aux règlements.

 

Keur massar village a été toujours le bastion fort de Gamou Boye mais lors des dernières élections référendaires le OUI l’a remporté ici. Cette défaite ne veut pas dire que vous avez perdu votre base ?
Non du tout. Sur milles élections locales je gagnerai Keur Massar village. Les élections locales c’est différent d’un referendum. D’ailleurs je n’ai même pas battu campagne pour le referendum. C’est au dernier moment que j’ai appelé à voter NON par ce qu‘on m’avait designer comme mandataire du NON ici. il n’y a que Mbacké Diop qui peut prétendre rivaliser avec moi à Keur Massar village. Personne ne peut me battre ici.

 

Comment juger-vous le bilan maire Moustapha Mbengue après presque Deux ans d’exercice ?
Je vois des choses positives. Je vois qu’il est en train de paver les artères du rond-point même si la qualité des pavées laisse à désirer. En plus il n’y a pas eu assez de concertations avec les vendeurs déguerpis. Il faut souligner que la mairie bénéficie aussi des avantages de l’acte 3 de la décentralisation qui donne beaucoup plus de moyens à la commune. Nous à notre époque on faisait a peine 50 millions de recette. Il était presque impossible d’avoir un budget d’investissement. Eux ils ont fait 700millions de recette les deux ans, cela fait 1milliard 200million. Avec une telle recette il n’a fait que paver des artères et monter quelques lampes. Ou sont passée ces millions. Moi avec 50 millions de recettes j’arrivai à gérer les « navetanes » pour deux structures différentes, l’ONCAV et l’ORCAV. Il n’y a même pas eu de « Navetanes » l’année dernière alors que c’était inscrit dans le budget. La gestion de cette équipe municipale laisse à désirer

 

Peut-on s’attendre à que Gamou Boye revienne pour conquérir à nouveau la mairie ?
Vous savez dans la vie il ne faut jamais dire jamais. Je ne voulais pas être candidat lors des élections passées mais par la force des choses et sous la pression de mes proches et collaborateurs j’ai décidé de participer à un mois du scrutin. Mais cela ne dépendait que de moi je préfère vraiment rester chez moi, gérer mes affaires et ma famille.

 

Abou BA