LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE DES JEUNES

0
26

« Mbao mérite plus » a déjà trouvé des emplois à 45 jeunes de la commune

Face à la précarité économique dans laquelle vivent de nombreux jeunes de la commune de Mbao, de dignes fils de ladite commune ont créé le mouvement «Mbao mérite plus». Il vise à encadrer la jeunesse dans le sens d’avoir les outils professionnels nécessaires pour pouvoir exercer un métier capable de leur permettre de se prendre en charge. Mais aussi, à assister les ménages démunis de la commune.

Dans un contexte économique morose où l’emploi est devenu une denrée rarissime, la meilleure façon de faciliter l’insertion des jeunes chômeurs, c’est de les former et les accompagner dans la recherche de travail bien rémunéré. Cet objectif est celui que vise le mouvement « Mbao mérite plus ». Nouvellement porté sur les fonts baptismaux, ce mouvement œuvre dans le social pour aider la population à sortir de la dépendance économique. Président dudit mouvement, Barham Sall a fait savoir que 45 jeunes ont été recrutés grâce au mouvement «Mbao mérite plus» qui a réussi à leur trouver des emplois par l’intermédiaire de son réseau de partenaires. Dans ce même registre, Mr Sall a révélé que le mouvement a beaucoup assisté les franges démunies dans le périmètre communal. Sans compter les appuis qui ont été octroyés aux mosquées, les motopompes achetées pour lutter contre les inondations. Abstraction faite de l’appui financier conséquent consenti en faveur de l’équipe de football fanion de la commune. Il s’agit du Modèle de Mbao qui s’est classé première en Nationale 1, ce qui lui a valu une montée en Division 2. Par ailleurs, Barham Sall a déclaré que le mouvement va s’impliquer dans la recherche de solutions aux maux de la commune de Mbao. Selon lui, ces maux ont pour noms : inondations, insécurité, déficit d’éclairage public, débordement du marigot de Mbao etc. Il en a profité pour inviter les jeunes à travailler à intégrer les instances de prise de décisions pour pouvoir changer la donne socio-économique locale afin de bouter la pauvreté hors de la commune.ettre d’atténuer leur souffrance dont 45 d’entre eux sont recrutés.

Ibrahima FALL