COMMUNE DE JAXAAY-PARCELLES ASSAINIES: Le conseil municipal réclame un redécoupage administratif pour booster les recettes.

0
33

Les autorités municipales de la commune de Jaxaay-Parcelles Assainies ne sont pas satisfaites du découpage né de l’érection de Keur Massar en département. Elles souhaitent un redécoupage pour pouvoir booster les recettes de la mairie. A ce dossier s’ajoutent les litiges fonciers qui sont devenus monnaie courante dans cette commune. De quoi pousser le président de la commission environnement à monter au créneau pour lancer un cri du cœur.

A peine installé, le conseil municipal de la commune de «Jaxaay»-Parcelles Assainies est envahi par des tas de dossiers touchant notamment le découpage administratif du nouveau département de Keur Massar. Ce qui n’a pas manqué de léser quelque peu les responsables communaux. C’est ainsi que profitant d’une manifestation religieuse organisée dans la collectivité territoriale, Ousmane Mbaye, président de la commission domaniale à la mairie de -Parcelles Assainies, a attiré l’attention du gouvernement sur les incohérences notées dans le nouveau découpage administratif. A en croire Ousmane Mbaye, il urge pour l’État d’intervenir le plus vite possible afin de procéder à l’arbitrage par rapport à cette doléance et de faire en sorte que la mairie de Jaxaay dispose de son plan de masse afin de pouvoir booster les recettes de la commune. 

Une problématique à laquelle, Mr Mbaye a invité l’État, au nom du conseil municipal, à apporter des réponses appropriées dans les plus brefs délais. De la même manière, il a évoqué les différends fonciers qui sont appelés à être évacués. Tout comme le contentieux qui couve entre les lébous et la Sn Hlm. Dans le même ordre, Ousmane Mbaye a fait remarquer que la nouvelle équipe municipale a hérité d’une commune dépourvue d’infrastructures d’utilité publique et elle doit faire des pieds et des mains pour qu’elle puisse en disposer. Il a également mentionné que la population de « Jaxaay » a longtemps souffert des inondations. Si bien que le conseil municipal a un œil vigilant sur l’hivernage qui vient de démarrer.

Cependant, il se dit d’autant plus optimiste que le maire de la commune, Mr Diané, ne ménage aucun effort pour permettre à la population de cette commune de pouvoir vivre un hivernage sans anicroche. En ce qui concerne la commémoration de la fête de l’Aïd El Kébir (Tabaski), le président de la commission environnement de la commune de Javary révèle qu’un site sera mis à la disposition des vendeurs de moutons pour leur permettre d’écouler le bétail. En outre, malgré la modicité du budget destiné aux appuis sociaux, Ousmane Mbaye rassure que les nécessiteux seront accompagnés afin qu’ils puissent passer une bonne fête de Tabaski.

Ibrahima FALL