Abdou Camara, artiste musicien : on peut remplir le grand théâtre

0
52
abdou camara

abdou camaraAbdou Camara est un jeune musicien d’origine pular évoluant à Keur Massar. Ce talent caché de la banlieue a bien voulu s’ouvrir à nous dans une large interview.

 

 

Qui est Abdou Camara ?
Abdou Camara est un artiste musicien d’origine pular né à Ngor, j’ai grandi à Guédiawaye et je vis à Keur Massar depuis maintenant plusieurs années.

 

Comment est née être passion pour la musique ?
C’est inné en moi. D’ailleurs ma mère me rappelait souvent des chansons que je chantai étant enfant. Donc la musique c’est quelque chose de naturelle chez moi.

 

Et quand est-ce a débuté votre carrière musicale ?
Ma carrière a débuté ici à Keur Massar avec ma rencontre avec Djibril Ndiaye Rose en 2000 qui m’a intégrer dans un groupe de Balaie. Je suis resté dans ce groupe pendant 4ans à Mbao. Par la suite on est parti en tournée en Italie pendant trois mois. Je suis retourné en Italie pour un festival qui a duré une semaine. A mon retour j’ai rencontré Paco leniol on a fait deux morceaux suivis d’un album « Guido leniol », album a cartonné au fouta et en Mauritanie. C’est là que ma carrière s’est vraiment lancée.

 

Abdou au début on vous connaissait dans le rap avec Paco leniol et maintenant Abdou Camara est là avec sa guitare jouant de l’acoustique. Quel est votre style de musique ?
Moi je fais du tout, je n’ai pas de limite dans la musique sauf ce que je ne maitrise pas. Je joue du mbalax du rap de l’acoustique. Je suis à l’aise dans tous ces styles de musique. Même quand je joue avec Paco, qui lui est rappeur, dans ma voix on sent plus du Yela.

 

Et depuis votre album avec Paco en 2004 on a plus vu Abdou sur la scène musicale. Ou était Abdou pendant tout ce temps-là ?
Quand on est né à Dakar et qu’on veut chanter du pular il faut faire des recherches en faisant des tournées dans les villages du fouta. C’est ce que nous a conseillé Baaba Maal qui est aussi passé par là. C’est la raison pour laquelle pendant tout ce temps-là on a fait prêt de 500 villages du fouta et on a appris énormément de choses sur la culture pular. On a rencontré entre temps seykou Oumar Thierno Bassirou tall, notre guide qui a prié pour nous et nous a autoriser de faire un morceau pour lui. Cette tournée a était beaucoup bénéfique pour nous.

 

Alors à quand le prochain album ?
Très bientôt l’album verra jour. On a fini les enregistrements et j’attends le retour de Paco qui est à Nouakchott. L’album s’appelle troisième vision et il compte 9 titres. Troisième vision parce qu’on a déjà sorti deux albums. On a ainsi conquis le fouta la Mauritanie et maintenant on vient à l’assaut de Dakar et du reste du pays et l’international. Troisième vision c’est aussi la maturité. Le public verra une autre facette de Paco et Abdou. Au début on jouait en Play bac maintenant on va jouer en live avec notre groupe.

 

Quels sont les projets de Paco et Abdou ?
D’abord la sortie de l’album. Ensuite la promotion de l’album à travers des spectacles ici à Dakar pourquoi pas au grand théâtre, on n’a pas peur d’évoluer dans cette salle par ce qu’on peut la remplir. Enfin on souhaite faire des tournées internationales car on a beaucoup de fans a l’extérieure qui ne nous ont jamais vu.

 

Abou Ba